Vous êtes ici : Accueil > Archives > CM2 > Visite à la cité des sciences
Par : CM2
Publié : 6 avril 2008

Visite à la cité des sciences

Sortie à La Villette, la « cité des enfants »
 
 Jeudi 3 avril 2008, la classe de CE2 ainsi que la nôtre, nous sommes partis à la cité des enfants, 5 à 12 ans, pour la journée, pour apprendre en nous amusant. Le trajet en car pour aller jusqu’à Paris a duré près d’une heure trente à cause des bouchons .
 
 Une fois arrivés, nous sommes partis nous dégourdir les jambes le temps de prendre notre en-cas. Nous avons pris des photos à côté d’un sous-marin, l’ « Argonaute » et de la « géode », une structure extraordinaire qui est une énorme boule où se trouve une grande salle de cinéma.
 Environ une demi-heure après, nous sommes enfin rentrés dans la cité des enfants. Un vigile a vérifié notre sac. Ensuite nous sommes allés déposer nos affaires dans un vestiaire. Il y avait beaucoup de classes, nous n’étions pas les seuls à aller là-bas !
 A l’intérieur de la cité des enfants, un monsieur nous a expliqué les règles à respecter, puis nous sommes partis découvrir la salle pour pouvoir répondre à nos questions. Là, nous avions le droit de regarder, toucher, même faire des expériences.
 Nous avons commencé par faire superman sur une machine. Nous étions pieds tendus sur un mur oblique et sur trois écrans nous voyions un paysage de montagne, nous sur le mur et le trucage qui nous faisait voler sur le paysage. Grâce à un effet spécial d’incrustation vidéo, l’enfant se voit voler comme Superman. Une bonne occasion de percer les secrets du trucage dit "Blue screen". Puis Sabri a voulu commencer à répondre aux questions. Erwan, Fabien et moi avons soupiré car nous avions envie de nous amuser. Nous avons fait tellement d’expériences que je ne peux pas tout raconter. Erwan et moi avons joué dans le hamac. Mais ce que j’ai le moins aimé, c’est de répondre aux questions. Par contre, j’ai aimé quand on observait à l’intérieur du corps.
 Dans le premier thème, nous trouvons une serre aux papillons où on pouvait distinguer une douzaine d’espèces. Les papillons étaient beaux, mais il faisait chaud. La fourmilière géante : C’était drôle car j’ai remarqué qu’il y avait un cimetière. Les fourmis se promènent en file indienne et ne semblent jamais avoir perdu leur chemin. Leur méthode : elles se déplacent en empruntant toujours les mêmes trajets. Pour les repérer, elles laissent derrière leur passage une trace odorante. Selon les espèces, l’odeur est différente.
Plus loin, dans des tiroirs se trouvent des peaux, des traces, des excréments animaux.
 Dans le deuxième thème, nous apprenons à communiquer. Comment faire un bulletin météo ? Il fallait choisir le temps, présenter tandis que les caméramans filmaient et les autres regardaient.
 Nous nous sommes fabriqué des badges, en deux minutes : distribution de la matière première (la plaque), gravure du nom et du dessin, découpe de la plaque, réception du badge. Le tout est contrôlé par ordinateur.
 J’ai appris à me servir d’un boulier japonais. Les premiers bouliers remontent à l’antiquité et certains sont encore utilisés de nos jours. Il en existe plusieurs modèles mais le principe est le même : différentes tiges sur lesquelles sont enfilées un certain nombre de boules que l’on déplace afin d’écrire sur chaque tige le chiffre souhaité. Les plus courants sont les bouliers chinois (suan-pan), japonais (soroban) et russes (schioty). Le boulier japonais possède 4 boules + 1.
Représentation des nombres : Chaque tige représente un emplacement différent : les unités, les dizaines, les centaines,... Sur chaque tige, il y a une séparation : d’un côté 4 boules qui valent chacune une unité et de l’autre 1 boule qui vaut cinq unités. Les boules prennent leur valeur lorsqu’elles touchent la séparation.
 13h, il fallait sortir ; C’était trop court !
 Après la visite, nous sommes sortis pique-niquer.
Après avoir mangé, nous avons attendu 30 minutes devant le cinéma « Louis Lumière » pour regarder un film 3D de 15 minutes : « Paroles d’insectes ». Le documentaire animalier, malgré sa courte durée était très impressionnant. Avec les lunettes spéciales, on avait l’impression d’être dans le paysage : on aurait dit que les insectes venaient nous voir.
 
 
 Mais bon, toute la journée s’est bien passée, nous sommes rentrés à l’école motivés pour y retourner encore et encore (Jérémy). Puis nous sommes repartis, la tête bien remplie et les jambes fatiguées. (Erwan) Cette sortie nous a bien plu, c’était intéressant, mais je n’ai pas aimé quand il fallait attendre. (karine) Cette journée m’a bien plu car de nouvelles expériences à faire ce n’est pas tous les jours ! (Rayan) J’ai bien aimé car j’ai appris beaucoup de choses tout en m’amusant énormément. Mais j’ai préféré l’expérience « techniques pour communiquer ». Andie
 

Texte réalisé avec les contributions des élèves de CM2 et du site de la cité des enfants.