Vous êtes ici : Accueil > Archives > CM2 > Sortie dans la forêt de Compiègne
Publié : 24 mai 2008

Sortie dans la forêt de Compiègne

Sortie dans la forêt de Compiègne

 
 
 Le 22 mai 2008, nous avons eu rendez-vous à 8h 10, derrière l’école, sur le parking du collège Bel Air. Une fois tout le monde arrivé, nous sommes partis à l’école Jules Ferry où le car nous attendait. Une fois rentrés dans le car, nous avons pris la route de l’Oise.
 
 Quand nous sommes arrivés à la clairière de l’armistice, à Rethondes, près de Compiègne, un guide nous attendait. Située entre Rethondes et Compiègne, cette clairière, inaugurée le 11 novembre 1922 par Alexandre Millerand, Président de la République, est le symbole de la fin du cauchemar. 1.561 jours de guerre. 4 ans, 3 mois et 9 jours. Le guide nous a dit que sur le rond-point, il y avait un monument en forme d’arc de triomphe. Dessous, un aigle représentant l’Allemagne qui était transpercé par un glaive représentant la France, pour symboliser la victoire. Ce monument, de l’Alsace et de la Lorraine, date d’après la première guerre mondiale. Il est dédié "Aux héroïques soldats de France, défenseurs de la Patrie et du Droit, glorieux libérateurs de l’Alsace et de la Lorraine". Les poilus (soldats français) ont voulu faire honneur aux courageux morts français. Ils ont fait faire une plaque où est gravée une belle phrase :
 "Ici le 11 novembre 1918, succomba le criminel orgueil de l’empire allemand, vaincu par les peuples libres qu’il prétendait asservir".
 Sur l’ancienne voie ferrée, toujours visible, deux emplacements marquent l’endroit où se trouvaient les wagons, celui des plénipotentiaires allemands et celui du commandement français. Quant à la statue du maréchal Foch, elle faisait au moins cinq mètres de haut, comme sa grandeur autrefois.
Le 11 novembre 1918, à 11h, l’armistice est signé dans un wagon. Lors de la deuxième guerre mondiale, les français ont demandé l’armistice aux allemands. En 1940, les allemands acceptent en décidant de faire signer les français au même endroit où ils avaient signé en 1918. Mais, dans la clairière, les allemands ont vu les monuments que les français avaient bâtis, alors Hitler décide de tout déplacer en Allemagne sauf la statue du maréchal Foch qui commandait toutes les armées alliées à la France, car il était très respecté. Une fois les monuments arrivés en Allemagne, ils sont mis dans un hangar. Mais, lors de leur avancée, les russes ont trouvé toutes les grosses pierres et les ont rendues à la France. Le wagon, lui, a brûlé dans un camp de prisonniers. Un wagon appartenant à la même série aménagé à l’identique le remplace dans la Clairière de Rethondes, depuis le 11 novembre 1950.
 Nous avons vu aussi le canon français, de 75 qui n’avait pas de recul et celui des allemands. Dans le musée, se trouvent des photos, des armes, deux mannequins : un français et un allemand. En repassant devant le wagon, on a vu le nom des plénipotentiaires.
 Au 20e siècle, il s’est passé beaucoup d’histoires !
Ensuite nous avons pique niqué et après nous nous sommes défoulés.
Dans l’après-midi, nous sommes allés dans le château de Pierrefonds. Il a été construit au XV ème siècle par Louis d’Orléans, cadet de la famille royale des Valois. Dans son histoire, le château a été détruit en 1617. L’empereur Napoléon III le fait restaurer par l’architecte Viollet-le-Duc entre 1857 et 1867. Dans le château se trouve sa propre plaque qui pèse 5 tonnes. Un guide, Aurélien, nous l’a fait visiter. Il servait d’habitation au seigneur et de refuge aux paysans en cas d’attaques, de guerres ... Il y avait plusieurs moyens de défense contre les attaques ennemies. J’avais un peu peur car au début il y avait deux ponts en bois en dessous desquels un précipice. Nous avons visité plusieurs grandes salles dont l’une de 52 m de longueur. Dans l’une, le seigneur recevait ses vassaux. Nous avons visité la chambre avec une sorte de fresque sur laquelle il y avait la vie d’un seigneur. Tout en bas, dans l’obscurité, des gisants, moulages en plâtre, représentant les seigneurs et leur femmes allongés, avec aux pieds un lion qui représente la force, un chien la fidélité, ... Dans une pièce nous avons essayé de porter des boulets de canon retrouvés.
 
 Je n’ai pas aimé quand nous devions rester debout mais j’ai bien aimé la visite du château. Baptiste
 Cette journée était très bien avec ce château magnifique avec toutes les statues ; c’était super bien ! Matthias
 Bon, la sortie était trop bien. On s’est bien amusés, tout le monde était content. C’était la plus belle sortie que j’avais faite. Jérémy
 Nous sommes rentrés la tête remplie d’histoires du Moyen Age ainsi que très agités mais contents d’avoir pu visiter ce grand château fort. Andie
Au final, c’est une journée bien remplie et sans dégâts. J’ai quand même préféré la clairière de Rethondes. Ryan
 En fait, c’était intéressant. On s’est bien amusés et en plus on a révisé la 1ère et la 2e guerre mondiale. Yassir
 J’ai adoré le château mais je n’ai pas apprécié la clairière de l’armistice. Mathilde
Dans l’ensemble j’ai bien aimé car l’histoire du château m’a bien intéressé. Fabien
 J’ai bien aimé. Je me suis amusée, j’ai appris des choses que je ne savais pas. Asma
 Nous sommes rentrés en sachant la vie des seigneurs comme si on y était. Erwan