Vous êtes ici : Accueil > Projets > 2- La citoyenneté et la solidarité > l’UNICEF et les enfants
Publié : 17 juin 2008

l’UNICEF et les enfants

 Lundi 16 juin 2008, M Laporte, de l’U N I C E F est venu nous parler de la situation des enfants dans le monde. Des enfants prostitués, battus, et qui meurent de faim et de manque d’hygiène. ERWAN
 L’U N I C E F est une organisation qui aide les enfants très pauvres en Afrique, en Asie et en Amérique du sud. MATTHIAS
 L’ U N I C E F est une grande organisation qui aide les enfants ...qui ont touché le fond. Pas mal d’enfants meurent à cause du manque d’hygiène. "Enfants violés", un terme très lourd à entendre mais, malgré nous, ça existe ; il y a aussi des enfants sans abri, les enfants soldats. SABRI
 J’ai trouvé que le monsieur qui fait partie de l’U N I C E F nous a raconté des choses horribles. Mais il fallait que nous sachions ce qui se passe dans le monde à propos des enfants maltraités. Il nous a appris que, par rapport aux autres enfants, nous étions des enfants « pourris gâtés ».ANDIE
 Il y a plus de 1 500 000 enfants qui meurent tous les ans à cause de la mauvaise alimentation et du manque d’hygiène. Partout dans le monde il y a des enfants soldats ; des filles qui se prostituent pour avoir un peu d’argent pour faire vivre leur famille. En Afrique noire, les enfants peuvent mourir d’une simple gastro. FABIEN
 D’autres enfants sont victimes de pédophiles, de l’alcoolisme, de la maltraitance des adultes. Avec leur petite tailles, certains travaillent dans les mines. Tout ça pour 25 centimes d’euro par jour ! MATHILDE
 Je suis épouvantée de tous ces drames sur les enfants. Je n’arrive pas à y croire ! Je ne savais pas qu’un enfant pouvait avoir des relations sexuelles avec un adulte ! Je sais que des enfants sont battus, mais pas avec des chaussures. C’est un drame !!! ASMA
 Dans le monde, beaucoup d’enfants meurent de maladie ou de faim. C’est pour ça que l’U N I C E F est là pour donner de l’aide aux enfants qui travaillent dans des usines où ils reçoivent moins de 1 euro par jour. RAYAN
 Je n’aurais jamais cru que des enfants pouvaient vivre ainsi. Je savais qu’ils étaient maltraités, mais à ce point ! Ils n’ont même pas de quoi se nourrir ! RAYAN