Vous êtes ici : Accueil > Projets > 5- les Auteurs que nous avons reçus > Roger Judenne nous rend visite
Publié : 27 mars 2009

Roger Judenne nous rend visite

« Le parfum de l’accident »
de Roger Judenne

 

Mardi 17 mars dernier, les trois classes de cycle 3 de l’école Bel Air ont reçu

Roger JUDENNE.

 

 

 

 Au préalable, les enfants avaient lu le roman « Le parfum de l’accident » d’une manière inhabituelle : Par groupes de 2 ou 3, les élèves avaient découvert un chapitre différent sans savoir qu’il s’agissait des différents chapitres de la même histoire. C’est seulement au moment de la mise en commun, que les enfants se sont aperçus – à des rythmes inégaux selon les classes – que toutes les histoires lues ne formaient en réalité qu’une seule et même aventure en repérant les indices récurrents : prénoms des personnages, accident de car, glace au cassis …

 

 

 

 Le travail s’est poursuivi avec la remise en ordre des différents chapitres du roman, ce qui a nécessité pour les élèves le repérage d’indices pertinents pour la chronologie, l’utilisation de la théâtralisation de l’histoire et de l’argumentation …

 

 Notre projet en présence de Roger Judenne, avec qui nous avions eu plusieurs contacts téléphoniques était d’inventer avec chaque classe un nouveau chapitre à l’histoire, ce qui constituait un nouveau changement de point de vue, en effet les 9 chapitres du « Parfum de l’accident » constituent le témoignage de neuf personnages différents à propos d’un même événement : les aventures de Maxime en route pour une séance chez un photographe professionnel …

 

 

 

 Les CE2 ont donc écrit le point de vue de la maman de Valentin, les CM1 celui de monsieur Jalmain et les CM2 celui de Tom.

La rencontre s’est très bien passée, a été très intéressante et enrichissante pour tous - élèves et maîtres – et donnera lieu à des contacts ultérieurs avec Roger Judenne par courriels… Et maintenant, voici nos textes :

 les CE2 :

Normal 0 21

Voici les textes produits en groupes par la classe des CE2, après la venue de Roger Judenne.
Nous avons essayé de faire un dixième chapitre qui parle de la maman de Valentin : Nathalie.

 

J’étais en train de surveiller mes deux grands en berçant Léa, quand j’ai vu Maxime se jeter sur le car. J’ai eu très peur qu’il se soit fait très mal. Je suis tout de suite allée voir le vendeur de tickets et je lui ai dit que j’allais prévenir sa maman et sa mamy qui étaient de l’autre côté de la rue. 

Mélie, Solange et Luca.

 

J’étais sur un banc assise tranquillement en train de bercer Léa. Quand tout à coup, je vis Maxime courir vers le scooter de Valentin. Il mangeait une glace en fermant les yeux. Je m’attendais au pire. Et boom ! Maxime a heurté le car de plein fouet. Le vendeur de tickets avait vu l’accident. J’ai dit au vendeur de tickets : « je vais prévenir sa mère et sa grand-mère ». 

Nicolas, Marine et Kaoutare.

 

J’étais en train de surveiller Valentin et Marie, tout en berçant Léa, quand j’ai vu Maxime heurter le car. De surprise, j’ai failli lâcher mon bébé.

- Oh mon Dieu !

Le marchand de tickets n’avait rien vu du tout. J’ai couru vers le kiosque pour le prévenir. Il avait l’air soulagé car Maxime n’avait pas de ticket. 

Tirou, Hugo et Anaïs.

 

J’étais en train de bercer Léa, quand j’ai vu Maxime heurter le car… Je me suis précipitée vers le kiosque…

Cloé, Edouard et Nathanaël.

 

 J’ai aperçu Maxime heurter le car. Et j’ai vu que sa glace s’écrasait sur sa chemise. J’ai dit au vendeur de tickets que j’allais prévenir la mère et la mamy de Maxime. Elle est arrivée et elle a cru qu’il saignait. Le vendeur de tickets lui a dit de se baisser pour voir la goutte de sang sortir de son nez. 

Débora, Alan et Imane.

 

 J’étais en train de surveiller Valentin et Marie. J’ai vu Maxime en train de courir les yeux fermés avec sa glace. J’ai prévenu Maxime qu’il allait heurter le car. Ensuite, le vendeur de tickets a dit : quelqu’un connaît cet enfant ? J’ai dit au vendeur que sa maman et sa grand-mère étaient de l’autre côté et que j’allais les chercher.

Oumayma, Rachel et Ilies.

 

  J’ai trois enfants : Marie, Valentin et la petite de quatre mois qui s’appelle Léa. Je berçais Léa et tout d’un coup, j’ai vu Maxime courir avec les yeux fermés. J’étais tellement surprise que j’ai couru vers le kiosque et j’ai dit au vendeur de tickets : « Maxime a percuté le car, je vais chercher sa mère et sa mamy ».J’ai vite couru chercher la mère et la mamy et je leur ai dit : « vite, vite, Maxime a percuté le car ! »

Sara et Myriam.

 

 J’étais en train de bercer Léa tout en surveillant mes deux grands, quand tout à coup, j’ai vu Maxime heurter le car.

- Oh le pauvre ! Il a dû se faire très mal !

Je me suis dirigée vers le vendeur de tickets et je lui ai dit : « Maxime a heurté le car, occupez-vous de lui pour l’instant. Je vais voir sa maman et sa grand-mère, elles sont derrière, je vais les chercher. »

- Madame ! Madame ! Maxime a heurté le car !!!

Elle était paniquée, je la comprends.

Elies, Soumaya et Solène.

 

 Je surveillais mes deux enfants, Valentin et Marie et je berçais mon bébé Léa. Et je vois Maxime courir les yeux fermés. J’ai eu peur et il a heurté le car. J’étais très choquée. Alors j’ai appelé la mère et la mamy de Maxime. Elles ont couru vers Maxime.

Danah, Antoine et Emma.

 

 

les CM1 :

Invention d’un nouveau chapitre à insérer entre le chapitre 8 et le chapitre 9 : Chapitre 8bis→ Monsieur Jalmain, l’homme à la canne.

 

 Maxime s’achetait une glace au cassis quand Valentin l’appela. Alors Maxime courut à toute vitesse pour rejoindre Valentin et ne me vit pas. Il me renversa ! J’ai eu de la glace sur ma manche. Maxime se prit un car de plein fouet ! Le vendeur de ticket demanda : « - Ca va bonhomme ? Tu as mal où ? » Maxime saignait du nez. Sa mamy arriva et lui dit que ce n’était pas grave. Les ambulances du manège regardaient. Le vendeur de tickets demanda : « - Qui sont ses parents ? » Quand je suis arrivé devant la mamy de Maxime, je lui ai dit : « -Si vous ne lui aviez pas lâché la main, tout ça ne serait pas arrivé ! » Elle a répondu : « - Excuse me !. 

 Elssie, Sarah et Jimmy

 

Je marchais tranquillement dans la rue quand j’ai vu Maxime. Il ne m’avait pas vu car il avait les yeux fermés et il mangeait sa glace qui avait l’air bonne. Son copain Valentin l’appela : « -Hé ! Maxime, viens ! » Maxime courut à toute vitesse et il me bouscula pour rejoindre Valentin… Elodie, Hugo et Tommy

 

   Maxime arriva avec une glace à la main. Je lui demandai si sa glace était bonne. Il courut puis me bouscula et me renversa de la glace sur ma manche. Ensuite, il se prit le car de plein fouet. Il tomba avec sa glace au cassis sur son costume…  Inès, Mounir et Wesley

 

 Je marchais tranquillement lorsque j’ai vu un marchand de glaces tendre la glace à Maxime. Maxime léchait sa glace. Je lui demandai si sa glace était bonne. Valentin l’appela au même moment : « -Hé Maxime ! » Maxime se précipita et me poussa. Il m’éclaboussa avec sa super glace au cassis. Mon beau manteau était maintenant tout taché. Je pris ma canne et le menaçai : « - Sale petit chenapan ! » Maxime ne m’entendit pas et percuta violemment le car : « BOUM ! » Maxime était couvert de glace. J’intervenais lorsque j’aperçus sa mamie. « - saperlipopette, faites un peu attention, nom d’une pipe en bois !!! » La mamie s’exprima en anglais : « -I’m very sorry ! I’m confused ! Je n’ai pas fait attention ! »  

Johanna , Lucas et Rayane

 

 Le marchand de glaces a donné une glace à Maxime puis Maxime mangeait sa glace. Valentin l’appela, il se retourna et courut les yeux fermés. En courant, il me bouscula et j’ai reçu de la glace sur ma manche. Je lui ai dit : « -Espèce de chenapan ! » Et PAF, il a reçu le car de plein fouet. Je me suis dirigé vers lui, j’allais lui demander ce qui s’était passé mais j’ai vu quelqu’un se diriger vers lui. Je me suis demandé qui c’était puis j’ai entendu sa mamie : « -Ca va mon bout d’chou ? » J’ai réalisé que sa mamie était en tort alors je suis allé la voir : « -Madame, vous êtes en tort ! » « -Oh, excuse me ! »  Chloé, Narjesse et Jaoued

 

 Je me baladais quand je reconnus Maxime, mon voisin : le marchand lui tendait une glace. Je le vis arriver avec sa glace à la main et je voulais lui demander si c’était bon. A ce moment là, un gamin l’appela. Maxime se précipita vers le gamin en me poussant et en renversant de la glace sur ma manche. J’avais perdu l’équilibre et je le menaçai de ma canne en lui disant : « -Espèce de petit chenapan ! » Je vis une vieille dame qui lui essuyait la glace : je compris que c’était sa grand-mère et que ce n’était pas du sang mais de la glace… Je criai sur la grand-mère en lui disant méchamment : « -Vous ne deviez pas lâcher la main de votre petit fils !!! « Elle me répondit : « -Excuse me, c’est vrai, je ne devais pas lâcher la main de mon petit fils, mais ce n’est pas très grave… » 

Emeline, Zahra et Gwen

 

Je vis Maxime, mon voisin, arriver avec une glace alors je voulus lui demander si sa glace au cassis était bonne. Mais à ce moment là, un copain l’a appelé. Il n’a même pas eu le temps de me répondre, il a couru pour le voir, il m’a bousculé et a même renversé de la glace sur ma manche. J’ai crié : « -Sale petit chenapan ! » Je suis allé voir sa grand-mère et je lui ai dit : « -Madame, votre petit garnement m’a bousculé et a taché ma chemise. Vous n’auriez pas dû lui lâcher la main ! » « -Excuse me » dit-elle. « -J’accepte vos excuses ! » 

 Joudy, Sandra et Enzo

 

 Je marchais tranquillement dans la rue quand j’ai reconnu Maxime mon petit voisin. Le marchand lui tendait une glace. J’étais sur le point de lui demander si la glace était bonne quand j’ai entendu un de ses copains l’appeler. Maxime courut pour le rejoindre en ne faisant pas attention et en me bousculant. Du coup, j’ai eu de la glace sur ma manche, alors j’ai crié : « -Petit chenapan ! » Puis Maxime s’est pris un car de plein fouet. J’ai aperçu la mamy de Maxime et j’ai dit : « -Vous pouvez pas faire attention ! Ce gamin s’est pris un car de plein fouet ! » La mamy me répliqua : « -Excuse me ! » Je répondis : « - La prochaine fois, faites attention ! » 

Anne-Sophie, Flavia, Marion et Quentin

 

les CM2 :
Normal 0 21

Tom, l’enfant aux rollers

 

J’étais sur mes rollers. Je fonçais comme un champion. J’achevais une super pirouette quand, au moment de reprendre contact avec le sol, j’aperçois devant moi un minus déguisé en pingouin, qui léchait sa glace comme un âne. Je lui ai dit : « Arrête toi, bouffon ! » Mais il ne m’a pas entendu.

Il m’a évité de justesse, mais moi je suis tombé sur une pierre.

Kamila, Marine

 

Je roulais à toute vitesse sur mes rollers quand, tout à coup, un gamin en costar cravate m’a coupé la route. Il courait avec une glace à la main, en fermant les yeux, tête baissée. Je lui ai hurlé : "Arrête-toi, espèce de bouffon ! "

 J’ai voulu le pousser mais il m’a évité et comme j’ai perdu l’équilibre, je me suis croûté.

Carine, Lydie, Yassine

 

J’étais sur mes rollers quand, soudain, j’ai vu un gamin foncer, tête baissée avec une glace à la main. Je lui ai crié : "Attention, tu vas me rentrer dedans ! " Il ne m’a même pas entendu, cet enfoiré alors je me suis écarté pour le laisser passer et j’ai continué ma route.

Célia, Géralda

 

Je suis sorti de ma baraque à toute vitesse. J’étais en train de réaliser des figures de houf quand un gamin en costar cravate s’est dirigé vers moi. Je lui ai dit : "faut pas fumer du chit ! " Je me suis écarté de justesse mais j’ai trébuché sur un bâton.

 Maxime L, Benjamin

 

Je suis sorti de chez moi avec mes rollers, à toute allure, comme un fou. J’en n’avais rien à faire des gens. J’avais déjà piétiné les pieds de cinq personnes. J’ai foncé sur un môme débile qui mangeait une glace. Je lui ai crié : "Casse-toi, imbécile ! " Il m’a esquivé et a couru vers mon stupide voisin. Comment s’appelle-t-il ? Ah, oui Valentin, le Lutin. Je suis reparti à fond la caisse pour éviter que l’on me voie et flûte, je me suis ramassé un arbre.

Morgane, Hugo, Maxime

 

----------------------------------------

 

J’étais sur mes rollers en allant à toute vitesse quand soudain j’ai vu un p’tit mioche avec sa glace violette qui courait dans ma direction , les yeux fermés. Je lui ai crié : « Fais gaffe, p’tit bouffon, tu vas te bouffer quelque chose ! » Alors il s’est retourné du genre : « Qu’est-ce que j’ai fait ? ». Il ressemblait à un pingouin avec son costard.

Enzo, Noémie, Julia

 

J’étais sur mes rollers et je venais de faire une pirouette sensationnelle quand j’ai vu un gamin habillé comme un pingouin. Il m’évite. Je lui ai dit : "Fais attention, débile. "

Laura, Quentin, Romain

 

Je sortais de chez moi avec mes rollers. Je fonçais comme un fou quand, tout à coup, j’ai vu un minus costumé comme un pingouin. Alors, je lui ai dit : "Casse-toi, p’tit bolos ! Tu ne vois pas que tu es sur le passage d’un pro, abruti !"

Amélie, Matthias, Emmanuel

 

Je fonçais sur mes rollers. Je venais d’effectuer une pirouette sensationnelle et j’ai vu un gamin stupide qui léchait sa glace en fermant les yeux. Il voulait rejoindre Valentin, son copain.

Loue-Anne, Charlène, Alycia

Portfolio automatique :