Vous êtes ici : Accueil > Archives > CM2 > Deux visites pour le prix d’une.
Publié : 1er juin 2010

Deux visites pour le prix d’une.

Deux visites pour le prix d’une.

Grâce à la mairie, toute la clase de CM2 a profité d’une sortie pendant la journée du 27 mai 2010.
Nous nous sommes rendus sur deux sites différents : le wagon de l’armistice à Rethondes et le château de Pierrefonds, tous deux situés dans l’Oise (60).

Le wagon de l’armistice
Sur le site de Rethondes, nous avons visité le wagon de l’armistice de la guerre de 1914-1918. Le wagon présenté est une réplique de l’original puisque ce dernier a été brûlé pendant la 2e Guerre Mondiale, à la demande d’Hitler.
Il a été reconstitué afin que les visiteurs puissent voir la salle de réunion où les grands généraux de ce conflit ont pu se réunir afin de signer la fin des combats. La France était représentée par le maréchal Joffre.
Puis nous sommes allés dans une salle où nous avons pu admirer des objets retrouvés sur les champs de bataille et contempler des scènes de la vie dans les tranchées.
Enfin, nous avons vu dehors, dans la clairière les emplacements originaux des wagons et on a pu lire une phrase gravée dans la pierre qui rendait hommage aux soldats qui avaient vaincu l’ennemi.

Le château de Pierrefonds

Après notre pause pique-nique, nous sommes allés
au château de Pierrefonds.

Au XVème siècle, Louis d’Orléans, le frère du roi
Charles VI, fait construire un château en lisière
de la forêt de Compiègne. Au fil du temps, le domaine
fleurit et connaît plusieurs sièges destructeurs.
Au XVIIème siècle, il est totalement démantelé, mais
ses ruines n’en demeurent pas moins impressionnantes.
Avec l’apparition du romantisme et des romans de Walter Scott au XIXème siècle, le Moyen Age et les vestiges médiévaux deviennent à la mode.
Séduit par la beauté de Pierrefonds, Napoléon Ier fait racheter les ruines mais il n’aura jamais le temps de les restaurer. Il faut attendre Napoléon III pour que le château retrouve sa splendeur passée.
En 1857, il confie sa restauration à l’architecte Viollet-le-Duc.