Vous êtes ici : Accueil > Vie de l’école > 6- Conseil d’école > conseil d’école du 7 novembre 2013
Publié : 6 décembre 2013

conseil d’école du 7 novembre 2013

Ce qui a été abordé au conseil d’école du jeudi 7 novembre 2013

Présents :
Mme Bouticourt, directrice, préside le conseil ; les enseignantes : Mmes Carimalo, Caron, Régent, Toussaint,
Les parents : Mmes Brahiti, Bussière, Carriço, Hochart, Mr Legait, Mme Long,
le DDEN : Monsieur Duché
Adjoint représentant la municipalité : Mr Chanudet
Secrétariat : Mme Carimalo
Excusés : Mr Kuntz, IEN

1/ Mise en place du conseil
Elections du vendredi 11 octobre 2013 : - une seule liste : AIPEF qui obtient 90 votants sur 195 inscrits soit 46,1 % des suffrages exprimés
2/ Structure de l’école
CP Mme Bouticourt/Mme Vignes 24
CE1 Mme Carimalo 27
CE2 Mme Caron 24
CE2-CM1 Mme Toussaint 21
CM2 Mme Régent 30
Direction Mme Bouticourt 126

3/ Rythmes scolaires
Conformément à la loi, à partir de la rentrée 2014-2015, nous appliquerons la semaine des 4 jours et demi.
• matin du lundi au vendredi, mercredi compris : 8h 30-11h 30
La pause méridienne sera donc de 2 heures. Les enfants pourront aussi déjeuner à la cantine le mercredi.
Le mercredi, un accueil spécifique sera organisé jusqu’à 14 heures pour les enfants qui ne seront pas pris en charge par le centre de loisirs et que les parents ne pourront venir chercher qu’après le temps de restauration.
• après-midi du lundi au vendredi sauf mercredi : 13h 30-15h 45
• tous les jours de 15h 45 à 16h 45 TAP (temps d’activités périscolaires) organisé et financé par la municipalité.
Cette activité est gratuite mais facultative pour les familles. Elle sera proposée aux enfants par des enseignants volontaires et du personnel municipal qualifié et compétent. Encadrement en élémentaire 1 adulte pour 18 enfants.
• 1 soir par semaine de 15h45 à 16h45 certains enfants auront APC (activité pédagogique complémentaire)
• 16h45 à 18h : étude payante mais facultative

4/ Communication entre les enseignantes et les familles- entre les parents d’élèves élus et les parents
Le fonctionnement de l’école élémentaire est différent de celui de l’école maternelle, les parents ne rentrent plus dans l’école. Ce fonctionnement provoque parfois des frustrations chez certaines familles de petits qui auraient encore besoin de proximité avec l’enseignante. L’enfant qui entre à l’école élémentaire devient plus autonome et doit par exemple savoir en arrivant le matin s’il mange ou non à la cantine, s’il va à l’étude, à la garderie, qui vient le chercher…
Les parents qui craindraient que leurs enfants oublient, doivent écrire un mot dans le cahier de correspondance pour prévenir l’enseignante. Tous les messages passés à la grille risquent d’être oubliés, toutes les enveloppes contenant de l’argent ou autres données à la grille risquent d’être perdues… Le cahier de correspondance a donc un rôle essentiel. Une trace écrite vaut mieux qu’une parole.
Les enseignantes qui sont de surveillance à la grille doivent pouvoir surveiller sans être entouré de parents de façon continue. C’est une question de sécurité. Si un parent souhaite communiquer avec l’enseignante pour parler de la scolarité d’un enfant, il prend rendez-vous : on ne parle pas d’un enfant sur le trottoir. Tout ce qui se dit sur un enfant ne regarde pas les autres parents. Si un problème nécessite que l’enseignante rencontre une famille, nous informerons et inviterons la famille à venir nous voir. Ce fonctionnement est le même dans chaque école élémentaire.
Nous rappelons aussi que les horaires de l’école doivent être respectés. Trop d’enfants arrivent en retard.
Nous demandons aussi aux parents de ne pas se garer sur le parking des enseignants.
Nous pensons que l’ensemble des parents doivent être tenus au courant des informations émises lors du conseil d’école par les parents élus en dehors du panneau d’affichage.

5/ Règlement intérieur :
Le règlement intérieur est voté à l’unanimité.

6/ Restauration
Il y a deux services. Le premier concerne les CP- CE1- CM1, le second les CE-CM2
La commission des restaurants scolaires à lieu au restaurant administratif 32 rue de la station (rez-de-chaussée face à la mairie). Les menus des prochains mois seront présentés.

7/ Santé
• Campagne de vaccination le 6 décembre. Un courrier sera distribué aux familles pour les prévenir et leur demander d’apporter le carnet de vaccination de l’enfant pour les mardi 3 et jeudi 5 décembre. Les carnets de santé seront vérifiés et si l’enfant n’est pas à jour dans ses vaccins, la famille aura la possibilité de le faire vacciner à l’école.
• L’infirmière est passée en CM2 et termine les CE2 : elle contrôle la taille, le poids, la vue, l’audition…
• PAI ou Projet d’Accueil Individualisé est un protocole établi par écrit pour permettre l’accueil d’un élève souffrant d’un handicap ou d’une maladie (maladie signalée, pathologie chronique, dyslexie, …). Le médecin scolaire rencontre l’élève et/ou sa famille afin de cerner les difficultés de l’élève. À partir des informations recueillies auprès de la famille et du médecin, il déterminera les aménagements susceptibles d’être mis en place. Ce document organise, dans le respect des compétences de chacun et compte tenu des besoins spécifiques de l’élève, les modalités particulières de la vie quotidienne à l’école et fixe les conditions d’intervention des partenaires. le PAI est lié à la pathologie ou au trouble constaté pendant l’année scolaire. Il peut donc être établi pour une période allant de quelques jours à une année scolaire. Il peut également être reconduit d’une année sur l’autre (réactualisation).
8/ Actions mises en place par l’équipe pédagogique dans le cadre du projet d’école.
Projet d’école actuel, prolongé d’une année : Etude de la langue ; la compréhension en lecture, écriture et en énoncés mathématiques
Progression :
-  compréhension de l’explicite en CP vers une évolution de plus en plus implicite en CM2.
Etre capable de comprendre la fonction d’un mot dans une phrase pour la comprendre ou l’écrire, s’assurer que le vocabulaire est compris de tous pour donner du sens à un texte, un énoncé, une consigne, une question….
-  passer d’une notion concrète à une notion abstraite : apprendre à raisonner, montrer et manipuler des objets matériels, s’exercer suffisamment pour les retirer et travailler sans, et aller vers des notions de plus en plus abstraites. L’élève s’approprie peu à peu une méthode, un raisonnement, une démarche.
- écrire différents types de textes. Rédiger le plus régulièrement possible (situation courte régulière et par projet d’écriture à chaque période de l’année). Ce sera le point fort de notre prochain projet d’école que nous devons rédiger pour l’an prochain. Rédiger pour comprendre, être capable d’analyser des textes, d’y relever des indices, d’utiliser des outils élaborés en classe pour devenir autonome face à la rédaction de textes du même type.
L’utilisation du site de l’école ; le journal annuel sont des outils de cette pratique.
Nous réfléchissons pour l’élaboration de notre prochain projet d’école. Nous aimerions mettre en place un projet autour du « vivre ensemble ».

-  En CP, intervention d’une animatrice musicale (dumiste), Viridiana. Sur 8 séances d’une heure (période du mardi 1er octobre au mardi 17 décembre).
-  Spectacles gratuits et de qualité proposés par la municipalité pour l’ensemble des classes (chaque classe va voir au moins un spectacle dans l’année). Les spectacles sont souvent précédés d’ateliers en lien avec ce que les enfants vont voir.
-  Intervention de Mr Laporte, partenaire de l’UNICEF, pour sensibiliser les enfants aux différences d’éducation entre les filles et les garçons dans le monde (CP et CE1), importance de l’eau dans le monde (CE2), le travail des enfants dans le monde (CE2/ CM1 et CM2)
-  Sécurité routière : La police nationale est intervenue en CM1 et en CM2 pour informer les élèves sur la prévention et la sécurité routière. un apport théorique de 2 heures le matin et un apport pratique avec circulation sur une piste routière l’après-midi pour les CM2 puis des ateliers pour les CM1.
-  Les CE2 passeront le permis piéton avec la police municipale. La police intervient dans les classes (présentation du projet et passation du permis). Le permis piéton est remis par Mme Cavecchi, Maire adjoint.
-  Elections des délégués : Ils ont été élus après campagne électorale et avec le matériel municipal (2 garçons et 2 filles par classe)
 Conseils d’enfants : un conseil d’enfants par période avec les délégués de chaque classe pour échanger sur comment améliorer la vie des enfants dans la cour, le respect des uns et des autres, la gestion des conflits. Le premier a eu lieu avant les vacances. Les enfants ont beaucoup de demandes.
-  Lecture : l’association Lire et Faire Lire (Deux dames retraitées) vient lire des histoires aux enfants de CP et CE1 (groupes de 5) .
-  Informatique : Site de l’école : les enfants écrivent des textes que l’on peut consulter.
Des informations et/ou sites concernant les parents vont être ajoutés.
-  EPS, cirque, activités glisse et natation ; sport avec Mohamed Laoine au gymnase du Moulin deux fois une heure par semaine. Nous remercions Mohamed pour son implication et le travail fourni. Il y a une vraie progression dans les apprentissages, il répond aux attentes des enseignantes et s’adapte aux élèves.
-  Projet cirque avec Eric Lempereur : Concerne les CE1 du 16/9 au 24/11 les CE2 iront en dernière période
-  Natation : du 16/9 au 24/11 : CE2/CM1 et les CM2, du 25/11 au 2/2 : CP, du 3/2 au 13/4 : CE2 et CE1
-  Patinoire : du 16/9 au 24/11 : CE2, du 25/11 au 2/2 : CE2/CM1 et CM2 , du 28/4 au 22/6 :
-  Anglais : Il n’y a plus d’intervenants depuis septembre 2010. Anglais dans toutes les classes du cycle 2 et 3
-  Sorties : CP et les CE1 vont voir un spectacle de cirque au mois de décembre ; Le mercredi 11 juin toutes les classes vont visiter Provins. Nous organisons pour cette occasion une vente de chocolat afin de réduire le coût de la sortie aux familles.
9/ Aides aux élèves en difficulté
dans les classes
• différenciation en adaptant les supports, créer des outils spécifiques, donner moins…
• PPRE (projet personnalisé de réussite éducative) : proposé à tous les élèves qui risquent de ne pas maîtriser le socle commun. Il peut intervenir à n’importe quel moment de la scolarité obligatoire en fonction des besoins de chaque élève. Il est temporaire : sa durée varie en fonction des difficultés scolaires rencontrées par l’élève et de ses progrès. Il se concentre prioritairement sur le français, les mathématiques. Il fixe des objectifs précis en nombre réduit. Il prévient l’aggravation des difficultés ou permet à l’élève de surmonter les obstacles à la poursuite de ses apprentissages. Le PPRE donne cohérence à l’ensemble des aides dont il bénéficie. Il est obligatoire pour les élèves qui redoublent. Au terme du PPRE, l’enseignant, dresse un bilan pour décider sa poursuite, son interruption, la révision de ses objectifs, l’introduction de nouvelles actions. Impliquer l’équipe pédagogique, l’élève et sa famille. À travers un PPRE, l’enseignant de la classe propose à l’élève et à sa famille un plan d’aide ciblant des connaissances et des compétences précises. Ce plan est formalisé : il représente contrat entre l’école ou le collège et la famille. Il diversifie les aides proposées qui vont de la différenciation pédagogique dans la classe aux aides spécialisées. Il prévoit aussi les modalités d’évaluation des progrès de l’élève.
• RASED : (réseau d’aide) aide aux enfants les plus fragiles. Sur la circonscription il y a deux postes de maître E. Nous avons vu à plusieurs reprises les membres du RASED qui ont fait passer des évaluations en CE1 (médial)
Claude Rakazariaka maître E doit venir en décembre : aide pédagogique permet à l’élève de dépasser les difficultés qu’il éprouve dans ses apprentissages scolaires, de maîtriser ses méthodes de travail, de prendre conscience de ses progrès.
Miguel Marey : poste G. L’aide rééducative met en œuvre des interventions très particulières, auprès d’élèves en difficulté scolaire et non handicapés. Elle favorise un ajustement progressif des conduites émotionnelles, corporelles et intellectuelles, et permet de restaurer le désir d’apprendre et l’estime de soi.
Nelly Emmenecker : psychologue scolaire. Aide psychologique. Elle contribue à l’analyse et au repérage des "situations problèmes" qui résultent des interactions entre l’enfant, la famille, le maître et l’école. Elle facilite l’instauration d’une communication entre ces divers partenaires. Les actions sont : examen psychologique - entretien des familles.
Le RASED contribue à prévenir et à réduire les difficultés d’apprentissages ou relationnelles que les enfants rencontrent à l’école. Il apporte un éclairage spécifique aux maîtres et aux parents. Il fournit, à l’intérieur de l’école, des aides spécialisées aux élèves en difficultés scolaires et/ou personnelles. Il ne se substitut pas à l’action du maître de la classe, il l’accompagne, voire, la prolonge dans le souci d’instaurer ou de restaurer le désir d’apprendre. Pour ce faire, une collaboration étroite s’établit entre les maîtres spécialisés et les enseignants.

en dehors de la classe
• Aide pédagogique complémentaire APC : les enseignants travaillent 36 heures avec les élèves, la directrice 27 en dehors du groupe classe. Cette année les directeurs d’école sont dispensés de ces heures pour permettre de mettre en place la nouvelle réforme, un nouveau projet d’école… les élèves, en fonction des besoins recensés par les enseignants, bénéficieront d’1 ou 2 heures par semaine d’aide personnalisée. Ces heures sont reparties le matin de 8h00 à 8h30. L’aide est proposée aux enfants en difficultés, les familles doivent donner leur accord.
• Stage de remise à niveau : stage d’été (première semaine de juillet, dernière semaine d’août), une semaine à Pâques. Il concerne les élèves de CM1 et CM2. Il est proposé aux enfants en difficultés, avec accord des familles. Certaines familles avaient répondu favorablement à la participation de leur enfant pour le stage et n’ont pas honoré leur acceptation. Il est important qu’une acceptation entraîne un véritable engagement de l’enfant et de la famille.
Durée : 15 heures réparties sur 5 jours (du lundi au vendredi). 3 heures par jour ; Nombre d’élèves par groupe entre 3 et 6, exclusivement réservé aux enseignants volontaires.
L’organisation est centralisée à l’inspection qui recense les enseignants volontaires et le nombre d’élèves participants.
Le lieu du stage est défini en partenariat avec la municipalité en fonction du nombre de volontaires et la répartition géographique des élèves.

10/ ELCO (enseignement en langue étrangère)
Il n’y a plus cette année d’enseignant dans l’école.

11/ Sécurité et intrusions
• Le plan Vigipirate se poursuit : la vigilance est nécessaire (rouge).
L’école est fermée au niveau des bâtiments des classes. Il est rappelé qu’il est interdit, à quiconque n’a pas été dûment autorisé, de pénétrer dans l’établissement. Pour pénétrer dans le bâtiment : sonner (la sonnette retentit dans la classe de CM1), deux élèves viennent ouvrir la porte de la petite grille. Se faire connaître. Eviter tout retard.
Lors des retards, les parents doivent vérifier que leur enfant soit bien entré dans l’école.
• Exercice d’évacuation : Nous sommes désormais autonomes. Une évacuation le : 4 novembre. Les enfants sont sortis dans le calme en 2mn 30. En cas d’urgence, nous avons des déclencheurs manuels partout dans l’école.
• PPMS : Cette année nous devons travailler sur la partie pédagogique du plan particulier de mise en sécurité.
A Franconville, les risques sont les inondations, les mouvement de terrain, le transport de matières dangereuses (sur A115)
Notre PPMS a été validé par l’exercice.

12/ Moyens de financement/bilan financier
L’école est affiliée à l’OCCE : association responsable des coopératives d’écoles qui désigne des mandataires qui gèrent au quotidien et qui rendent annuellement des comptes. Les mandataires sont Mme Bouticourt et Mme Caron
Les moyens de fonctionnement pour l’année scolaire en cours sont :
• le crédit de fonctionnement annuel attribué par la commune pour achat de matériel scolaire (manuels, livres, cahiers, papeterie, frais de photocopies…)
• l’aide aux écoles par le biais d’interventions diverses dans le domaine sportif (moniteurs municipaux), culturel (gratuité de tous les spectacles proposés par la municipalité cette année) et matériel (entretien des locaux…)
• la coopérative scolaire (facultative) demandée en début d’année, dans chaque classe.
• la ristourne du photographe (environ 30%).
• La vente de chocolats que nous organisons pour la troisième fois cette année au moment des fêtes de fin d’année
• Le bénéfice de la kermesse
• La ristourne en livres du festival du livre : du 27 au 31 janvier. Des livres seront mis à la disposition des élèves toute la semaine. A l’issue de la semaine ils peuvent être achetés.
 le Bilan financier est présenté aux Parents élus et validé par le Conseil d’école.

13/ Travaux
• Les fenêtres de l’école ont été changées. Nous remercions une fois encore la municipalité.
• Mr Kuntz, IEN, a remarqué l’état défectueux et dangereux du sol de la cour de récréation depuis septembre 2010. Il en est demandé la réfection.
• Trop de personnes restent devant l’école pour observer et se mêler de ce qui se passe dans l’école ; trop de collégiens embêtent les élèves de l’école ; trop d’incidents même venant de nos élèves avec l’extérieur : nous aimerions être à l’abri des regards extérieurs avec des brise-vues.
• La pose de rideaux occultants est urgente car les élèves ne voient pas le TNI.
• Un interphone est redemandé pour éviter aux élèves de descendre ouvrir la porte d’entrée.

14/ Fin d’année
Nous proposons la date du vendredi 27 juin pour la kermesse ; une réunion préparatoire aura lieu le 13 mars à 18 heures.